En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies . Pour en savoir plus sur l'utilisation des cookies sur ce site : Mentions légales | RGPD

Date : 25 02 2021
Catégorie : Santé

La Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées est très attachée à son environnement, à la santé de ses habitants et à une exigence d’équité sociale pour ses habitants. Aussi, la possibilité d’améliorer les différents projets de parcours piétons grâce à une démarche d'Evaluation d’Impact sur la Santé (EIS), impliquant services techniques, professionnels et habitants, a séduit les élu.e.s du territoire. D’autant que la collectivité vient de signer avec l’ARS un Contrat Local de Santé (CLS), dont l’objectif est la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Marcher ! c'est du « sport » à tous les âges

Ces temps de COVID sont l'occasion de redécouvrir les plaisirs simples et salutaires de la marche… et de se laisser à penser que nous sommes enfin dans le « monde d'après ».

La Communauté d'Agglomération de Pau Béarn Pyrénées (CAPBP) n'a pas attendu la pandémie pour imaginer un ensemble d'itinéraires pour la marche à rythmes lents ou plus rapides, sur des parcours ponctués de jardins ombragés en cœur de ville. Pour s'entretenir et rester en forme, l'important est la régularité : 30 minutes de marche quotidienne selon l'OMS.

Une EIS sur le parcours palois de la Plante et de la Basse Plante

La CAPBP a souhaité soumettre un de ses parcours, celui de la Haute Plante et de la Basse Plante, à une Évaluation des Impacts Santé (EIS) qu'elle a confié à l'AUDAP. Cette évaluation permettra de vérifier si le projet, au-delà de ses objectifs, offrira des garanties pour assurer le bien-être des habitants : îlots de fraicheur, sentiments de sécurité, lisibilité, absence de nuisances et de possibles conflits d'usage, ou si des aspects particulièrement intéressants pour la santé, mériteront d'être renforcés : variété des ambiances, découverte, exploration….

 

Sur le terrain, l'équipe technique et pluridisciplinaire qui s'est constituée autour de la démarche d'EIS à testé le 24 janvier au cours d'une sortie terrain, l'outils de « dépistage » des points forts et des points faibles de projets au regard de ses impacts potentiels sur la santé. Un diagnostic en « marchant » qui se poursuit maintenant par une analyse plus fine à travers notamment des entretiens avec la population.

--

Contacts

Hélène LARRALDE
Géographe - Urbaniste OPQU
Chargée de mission Planification & Transfrontalier

Téléphone : 05 59 46 50 26
Courriel : h.larralde@audap.org

Mot(s) clé(s) : aménagement du territoire  |   marche à pied  |   santé  |  
Retour